Les Courses en vrac : mode d'emploi - Le Tablier à Pois

Courses sans emballage : mode d’emploi

Les premières courses zéro déchet sont un grand moment pour toute personne s’étant lancée dans une transition écolo : face aux rayons remplis d’emballages plastiques des supermarchés, que peut-on acheter ? Où trouver du vrac ? Quelle quantité choisir ? Dans quoi transporter les produits sans emballage ? Comment les stocker à la maison ? Ces questions, je me les suis aussi posées à mes débuts et j’aurais aimé avoir un guide pratique du débutant pour connaître les tips et must-have du zéro déchet. 4 ans après mes débuts, je vous propose un récap des indispensables qui sont rentrés dans ma routine de courses et que j’utilise encore aujourd’hui. De quoi booster votre confiance x10 pour vos prochaines courses sans emballage !

Trouver des adresses près de chez soi

Cela ne vous a peut-être pas échappé, mais faire ses courses au supermarché est plutôt incompatible avec le mode de vie zéro déchet. Et pour cause, l’omniprésence des emballages dans tous les rayons, en particulier non recyclables et en plastique. Fruits, légumes, produits frais, cosmétiques, produits ménagers, etc, la grande majorité des produits proposés à la poubelle une fois leur contenu consommé.

La meilleure solution que j’ai trouvée pour éviter la frustration et la déception lorsque je me suis lancée dans le zéro déchet, c’était tout simplement de prendre de nouvelles habitudes de consommation et de trouver de nouvelles adresses où faire mes courses. C’est vrai que parfois, il est possible de ne pas tout trouver au même endroit, ce qui nécessite de faire les courses en plusieurs étapes. Avec un petit peu d’expérience, votre routine se mettra en place, et en trouvant des adresses dans le même périmètre, votre sortie courses ne prendra pas plus de temps que dans un hypermarché bondé, aux rayons d’un kilomètre de long et queues interminables.

Concrètement, il y a beaucoup de lieux offrant la possibilité d’acheter en vrac :

  • Les épiceries vrac et magasins bio (indépendants, ou bien du type Biocoop, DaybyDay, etc)
  • Les marchés, en privilégiant au maximum le local et le bio
  • Les circuits courts tels que les coopératives agricoles, La Ruche Qui Dit Oui, etc
  • En direct du producteur : à la ferme ou dans les AMAP.
  • Les adresses du quotidien c’est à dire chez les artisans fromages, pâtissiers, bouchers, poissonniers, mais également chez les traiteurs et restaurateurs à emporter.

À lire aussi l’article Où faire ses courses quand on veut manger local ? 

Les Courses en vrac : mode d'emploi - Le Tablier à Pois
Rayon vrac à La Super Halle d’Oullins

S’équiper et faire ses courses

Une fois les bonnes adresses repérées, vous aurez besoin vous équiper de quelques contenants pour éviter de revenir tout type d’emballages et sacs en plastique ou papier.

Les sacs à vrac

Pour moi, ce sont les éléments indispensables pour les courses. Ils sont légers, ne prennent pas de place et peuvent contenir quasiment tout produit sec : farine, sucre, céréales, féculents, légumes, fruits, mais aussi cosmétiques solides. Seule contrainte : veillez à ce qu’ils soient propres à chaque utilisation, déjà pour une question d’hygiène, et puis ensuite pour éviter de ne les voir refusés par le commerçant. Pour ma part, je les glisse dans ma machine hebdomadaire, je les sèche à l’air libre et je passe un petit coup de fer à repasser. Cette dernière étape est facultative mais permet de désinfecter ses textiles (comme pour les mouchoirs ou torchons, merci les astuces de grand-mères).

Il est bien-sur possible de coudre ses propres sacs à vrac, dans ce cas prenez un tissu très léger. Cela sera utile si un jour un.e commerçant.e oublie d’enlever la tare. Sinon, on en trouve facilement en magasin bio, par exemple ceux de la marque Ah Table !. Il existe également des versions trop mignonnes comme ceux de la marque KUFU fabriqués à Lyon dans des tissus upcyclés, ou bien ceux de la marque Mamie Colette. Quelque soit votre choix, prévoyez une bonne dizaine de sacs voir un peu plus, de toutes tailles. Cela vous permettra d’avoir assez de stock pour vos courses et de prévoir une rotation pour la machine. 

Dernière astuce : pensez à les regrouper après votre machine, et à les ranger à un endroit stratégique pour ne pas les oublier pour vos prochaines courses. Pour ma part, je les range dans ma cuisine vers mes sacs à commissions, et j’en glisse toujours un ou deux dans une petite poche de mon sac à dos ou totebag quand je sors en ville. Juste au cas où ! 

Des bocaux ou boîtes en verre 

Ces récipients sont idéaux pour les produits frais / humides comme les olives, les fromages, les pâtisseries, les plats préparés à la boulangerie (quiche, pizza, etc) ou chez les restaurateurs qui proposent des plats à emporter, la viande et le poissons. Veillez à ce que la propreté soit irréprochable pour ces contenants là, car depuis les mesures COVID, les mesures d’hygiène sont encore plus strictes dans les commerces alimentaires. Vérifiez également à l’avance que vos récipients soient bien hermétiques pour éviter toute surprise à votre retour à la maison. 

Une boîte à oeufs

Je parle bien de la boîte à oeufs en carton que tout le monde connait. Une fois achetées, on peut réutiliser des dizaines de fois si on en prend soin. C’est probablement l’accessoire le plus facile à trouver, chez soi ou chez son /sa commerçant.e. L’avantage c’est qu’elle se garde assez longtemps et que le carton est recyclable et compostable ! Petite astuce anti-omelette dans le sac : placez un élastique autour de la boîte pour éviter qu’elle ne s’ouvre en route.

Un sac à pain

Il fait son grand retour, fabriqué maison ou acheté tout fait, dans un joli tissu, ça fera forcément sourire le / la boulanger.e ! Pour ce qui est des viennoiseries du dimanche matin, un sac à vrac conviendra parfaitement ! 

Des bouteilles vides

Elles sont pratiques pour transporter les liquides en vrac comme l’huile, le vinaigre, ou bien les détergents comme la lessive ou le liquide vaisselle. Certaines boutiques proposent des bouteilles consignées, mais sinon vous pouvez tout à fait réutiliser les bouteilles et bidons que vous avez chez vous. Attention toutefois, pour les produits détergents liquides la législation demande aux commerçant.e.s de vrac de veillez à ce que leurs client.e.s utilisent un contenant destiné uniquement à un seul type de produit. Par exemple, remplir sa lessive dans un ancien bidon de lessive, ou son vinaigre blanc dans une bouteille vide contenant initialement du vinaigre blanc. Au final, ce n’est pas compliqué, il suffit juste de le savoir et d’y penser.

Un grand contenant

Je parle ici d’un sac / panier / sac à dos / cabas à roulette pour transporter toutes vos emplettes une fois vos courses en vrac effectuées. J’ai une préférence pour le sac à dos et le sac cabas à roulettes, plus confortables et permettant de mieux répartir le poids si vous faites le plein de stock ! 

Comment ça se passe une fois sur place ?

La première fois, on peut être un peu dérouté, mais une fois qu’on a compris le mode de fonctionnement, il n’y a rien de plus facile ! Dans tous les magasins de vracs, il faut dans un premier temps peser ses contenants vides et écrire la tare dessus pour que le / la commerçant.e puisse retirer le poids du sac, de la boîte ou de la bouteille. Dans les autres commerces, comme à la fromagerie ou sur le marché, l’idéal est de demander de suite s’il est possible d’utiliser son contenant au lieu d’un emballage jetable. Rassurez-vous, la réponse est quasiment toujours positive. Dans ce cas, la personne aura besoin de « tarer » le contenant avant de le remplir.

Comme moi, vous allez probablement développer le réflexe le plus utile de votre démarche zéro déchet qui consiste à dégainer plus vite que la lumière son sac à pain, sac à vrac, boîte ou bocal ! Avec l’expérience, je le montre aux commerçant.e.s en même temps que je passe ma commande pour ne pas oublier. Dans tous les cas, restez bienveillant.e avec vous-même en cas d’oubli :)

De retour à la maison

Une fois rentré de ses courses, la motivation au plus haut de sa forme, il suffit : 

  • Soit de ranger directement ses produits s’ils sont dans une boîte / bouteille / bocal dans son placard ou son réfrigérateur
  • Soit de les transvaser des sacs à vrac à des contenants hermétiques pour les protéger de l’air, de l’humidité et des pires ennemies des écolos zéro déchet : j’ai nommé… les mites alimentaires. 

Ce point est vraiment très important si vous ne souhaitez pas que votre cuisine et vos placards deviennent le QG de ces sales bestioles (non je ne les porte pas du tout dans mon coeur), qui aiment se nourrir de nos produits secs, qu’ils soient achetés en vrac ou bien emballés. La seule barrière efficace pour éviter qu’elles ne vous envahissent est de ranger vos aliments secs dans des bocaux à fermeture mécanique et équipés d’un joint. Tous les autres types de boîtes (métalliques, en plastique, bocaux à vis, etc) ne les empêchera pas de passer… Croyez-en mon expérience. 

Les Courses en vrac : mode d'emploi - Le Tablier à Pois

Mon astuce pour ne pas en avoir pour 100€ de bocaux : chinez les ! Il s’en vend beaucoup chez Emmaüs ou sur le Bon Coin, à des prix très abordables (j’en ai trouvé à 0,10€ / pièce !). N’achetez pas tout en même temps, mais au fur et à mesure que vous viderez vos placards des produits industriels / emballés. Cela vous permettra d’étaler vos dépenses et d’optimiser l’espace de vos placards.

J’utilise les bocaux à vis principalement pour les produits qui n’attirent pas les mites, comme les épices, les tisanes, ou bien pour conserver les aliments au frais (un reste d’oignons coupés, un demi-concombre, du quinoa que j’ai cuit à l’avance, etc). 

L’avantage des bocaux est que l’on voit clairement si nous avons besoin ou non de racheter un produit. Pensez à tenir une liste de courses permanente, sur votre téléphone ou sur un morceau de papier recyclé pour la peine et accroché à porté de vue, sur le réfrigérateur par exemple. De cette façon, vous limiterez les oublis au moment de faire vos courses et vous saurez exactement de combien de sacs et contenants vous aurez besoin d’apporter avec vous.

Vous êtes désormais prêt.e.s à faire vos premières courses sans emballage ! N’hésitez pas à partager vos astuces ou questions en commentaires, je suis toujours ravie de vous lire :)

Courses en vrac : Mode d'emploi - Le Tablier à Pois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*